Niveaux des remboursements, qu'est ce que c'est ?

Avant de souscrire une mutuelle, il est primordiale de vérifier les niveaux des remboursements selon vos besoin. Cela correspond au montant que la mutuelle va vous rembourser sur vos actes médicaux.

L'optique



Évitez de souscrire une mutuelle affichant les remboursements en pourcentage de la base du remboursement de la Sécurité Sociale (BRSS).

Dans ce cas de figure, le montant maximal du remboursement octroyé par la mutuelle est calculé en fonction du pourcentage de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Conséquence ? Si des pourcentages de 300, 400 ou 500 % peuvent sembler impressionnants, gardez à l’esprit qu’ils s’appliquent sur une base de remboursement très faible.

Exemple : Sur mon contrat il est indiqué que pour mon verre simple je serai remboursé de 500 % de la base sécu. Cequi représente en réalité 4,12 €. 500% correspond à 5X4,12. Le remboursement ne représente que… 20,60 € !

Nous vous conseillons donc de souscrire une mutuelle affichant clairement un remboursement plafond. Par exemple : 180 € par monture et 150 € par verre. Comme nous le proposons dans nos offres mutuelles.

Les frais dentaires



Faites attention aux plafonds indiqués. En fonction de vos besoins, souscrire une mutuelle offrant une prise en charge à 400 % peut s’avérer inutile si le plafond des frais dentaires est de 600 €.

Notre conseil : Contactez un conseiller, munissez-vous de vos devis dentaires. Il pourra ainsi effectuer une simulation réaliste des montants restants à votre charge. Faites plusieurs devis chez des dentistes différents, sans oublier les cabinets dentaires mutualistes qui pratiquent généralement des tarifs plus abordables.

Enfin, si vous avez des enfants, vérifiez que les frais d’orthodontie soient bien pris en charge.

Les frais d'hopitalisation


Si vous avez prévu de vous faire opérer, soyez attentif au niveau de remboursement proposé et aux actes médicaux concernés. Les mutuelles imposent parfois un délai de carence sur tout ou partie (rééducation, séjour en chambre particulière ou en maison de repos…) des frais engendrés par une hospitalisation.

Enfin, si vous avez des enfants, demandez si la mutuelle prend en charge le « lit accompagnant ». Ainsi, si cela est possible, vous pourrez rester dormir avec lui à l’hôpital.

Notre conseil : peu de mutuelles remboursent une chambre particulière en hôpital psychiatrique. Si vous êtes dans ce cas de figure, précisez-le immédiatement à votre conseiller. Cela vous permettra de gagner du temps dans votre recherche.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !